Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

CHANT POUR UN TYRAN

Posté par: Cissé Kane NDAO| Jeudi 19 janvier, 2017 18:01  | Consulté 398 fois  |  0 Réactions  |   

J’ai envie de dire…

Haro sur les onagres haut perchés

Qui siphonnent le sang des peuples et s’ablutionnent de leurs larmes

Haro sur les onagres violemment crapahutés  au pouvoir

Dont l’intelligence cruelle et la fatuité s’arment du sang

Et  fait couler des larmes de feu sur la face révoltée de leurs peuples

Dont la mort n’est ni absurde  ni inutile et marque sur leurs bides majestueux

Tous les signes de leur avilissement et leur fin  prochaine bête onagre

Âne qui braie et pète et pétarde et plastronne

Homme de longs soliloques et de délires paranoïaques

Tu étais tout sauf le père même de ma Nation tu ne désirais

Que lire sa peur dans ses yeux vides

Et jouir de ta suprême lâcheté toi le magistrat alpha et oméga

Parole instituante Ponce Pilate des temps modernes

Pleutre tu avais même peur de ton propre sommeil

Couard se languissant dans les bras de tes maitresses

Tes longues nuits d’orgie pour échapper au tribunal de ta conscience

Onagre petit de la petitesse grandement sanctifiée de ta stature

Tu es homme de l’Etat sans rien changer de l’état

De tes frères de tes fils et autres neveux qui décèdent et te cèdent

Chaque jour encore plus une part de leur vie sanguinolente qui t’enrage

Car tu n’as que faire de toute cette merde que tu as semée partout

Et qui pourtant un jour t’enserre t’étouffe t’enfume et te fume

Avant que d’avoir bien saisi pauvre Epicure nègre falot

Le sens de ta vie qui est quand la mort n’est pas en effet

Que tu sombres et crève oui ! c’est ton tour de passer l’arme

A gauche car qui règne par les armes crève par les armes

Ainsi un tyran tire toujours sa révérence sans déférence

Et Dieu efface cette tache du fronton de la terre

Et offre enfin un répit au peuple fatigué affamé famélique exsangue

Tandis que l’aube d’un jour nouveau n’annonce ni n’augure rien

De bien aux descendants de Cham qui payent et cotisent toujours

À la malédiction de leur père qui continue

De l’au delà de niquer son engeance

Pendant que ses frères de la coulent douce

Bercés par les pétaraderies de l’onagre que l’on trucide

Et dont les effluves de la merde qu’il chie sont le levain

Qui fera pousser  des chantiers marchés et trésors de guerre

Qu’ils ramasseront à la pelle et feront comme César

Celui-là qui était venu voir et a vaincu sans combattre

Ainsi va l’Afrique…

 

Cissé Kane NDAO

Président A.DE.R

 L'auteur  Cissé Kane NDAO
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Cissé Kane NDAO
Blog crée le 10/07/2013 Visité 613674 fois 255 Articles 6217 Commentaires 260 Abonnés

Posts recents
SERIGNE ABDOUL AZIZ SY AL AMINE : UN HOMME DE DIEU S\'EN EST ALLÉ
SERIGNE ABDOUL AZIZ SY AL AMINE : UN HOMME DE DIEU S\'EN EST ALLÉ
LE TRIOMPHE DIPLOMATIQUE DU PRÉSIDENT MACKY SALL
APR-PS-PDS
DE L\'URGENCE D\'UN DIALOGUE POLITIQUE NATIONAL SINCÈRE
Commentaires recents
Les plus populaires
MAREME FAYE SALL
OMAR SARR-IDRISSA SECK : ASSANE DIAGNE SAVOURE SA REVANCHE, D’OUTRE-TOMBE !
MAREME FAYE SALL, MILITANTE DE LA SOLIDARITE AGISSANTE
IDRISSA SECK, LE DOMPTEUR DE MACKY LE PETIT
ABDOUL MBAYE, LA NOUVELLE TERREUR DE MACKY