Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

DE L'URGENCE D'UN DIALOGUE POLITIQUE NATIONAL SINCÈRE

Posté par: Cissé Kane NDAO| Dimanche 17 septembre, 2017 12:09  | Consulté 354 fois  |  0 Réactions  |   

"Une Nation qui n'avance pas recule, avant de finalement sombrer dans la barbarie et la violence". Nul ne peut occulter le besoin impérieux d'un dialogue constructif autour des urgences de l'heure.  Il faut cependant dire non à un dialogue politico-politique. "Notre pays a besoin de foudre et de tonnerre pour repartir", comme le disait un héros du changement radical en Chine qui mit fin aux ravages de l'opium sur la population chinoise. Il s'agit d'en appeler à la conscience de chacun. Pour réhabiliter le peu d'éthique qui somnole en la plupart d'entre nous. Et non pas tenir un congrès de Berlin sénégalo-sénégalais : procéder à des arrangements politiciens de bas étage, qui pour obtenir la grâce totale d'un fils en exil qui crie retour, qui pour s'allier un parti qui a fini deuxième aux Législatives, et se préparer à vendre à l'opinion l'évidence d'une victoire mathématiquement acquise dès le premier tour. Les sénégalais n''avaliseront pas ce deal .Ils feront face à cet abus de position dominante semblable en tous points à des traités inégaux dont ils seront les dindons de la farce. Je ne crois pas qu' à 92 ans Me Wade veuille finir comme ça. Il n'est pas à mon sens taillé pour un destin à la Pétain. Il vaut mieux. Il nous ferait honte.  Un sentiment dangereux qu'il faut éviter de faire germer dans la conscience du peuple sénégalais. "Connaitre la honte s'apparente à un acte de courage" disait Conficius. Car ce sentiment engendre un ressentiment qui pousse l'homme à se faire justice. Gare alors au réveil de la honte du peuple. Cela a produit un 23 juin. Et une douzaine de morts à la veille de la Présidentielle de 2012.Un dialogue national suppose donc un consensus large sur les questions essentielles. De justice. Sur le processus électoral. Sur la reddition des comptes. Sur la gestion des ressources naturelles. Sur le pétrole, le gaz, le zircon, l'or et j'en passe. Ne nous trompons pas d'objectif : s'il s'agit d'offrir au Pds deux ou trois postes de ministres, quelques postes de DG en échange de leur blanc seing pour une promenade électorale dans 16 mois en échange du retour du fils exilé, nous entrons dans le domaine des combinazzione, aux antipodes des attentes du peuple sénégalais. Silence ne veut pas dire acceptation. Je me demande finalement pourquoi le chemin du Pouvoir ressemble à celui du Namandirou. On l'emprunte pour accéder au Graal mais on le perd automatiquement et les repères qui le jalonnaient s'évanouissent dès qu'il s'agit de le réemprunter pour le reconquérir...Mais gare à celui qui en revient et veut y retourner, en empruntant un raccourci fort dangereux ! Le peuple sénégalais est mature. Il veille. Il regarde. Il constate. Et il attend. Stoïque. Mais il agit. Et gare à son réveil...il est épique. Il est héroïque.

Dialogue donc.

Tout le Sénégal a besoin de dialogue.

Saluons en ce sens l'appel réitéré au dialogue du Président Macky SALL. Lui qui est le théoricien du concept "la Patrie avant le parti" peut-il avoir une autre stature que celle du Père de la Nation rassemblant autour de l'interêt supérieur de la Nation tous les fils du Sénégal ?

Les funérailles et les cérémonies de levées de corps sont souvent l'occasion de discours exaltés d'appels aux retrouvailles dont on pourrait valablement douter de la sincérité, car ils sont enterrés pour la plupart en même temps que les défunts, dont la célébration de la mémoire réunit toute la classe politique pressée de leur rendre hommage devant les caméras, au point qu'il faille se demander dorénavant si vraiment leur douleur est non feinte, tellement le désir d'y être visible est ostentatoire. Quoiqu'il en soit, les enjeux stratégiques liés aux mutations profondes sur tous les plans que le Sénégal doit opérer commandent une union citoyenne pour réussir à piloter les changements incontournables que nous devrons impulser pour atteindre l'émergence.

Le Président Macky SALL, le maître du jeu est donc attendu.

Qu'il distribue alors les cartons d'invitation, c'est le moment !

Cissé Kane NDAO

Président A.DE.R

 L'auteur  Cissé Kane NDAO
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Cissé Kane NDAO
Blog crée le 10/07/2013 Visité 613670 fois 255 Articles 6217 Commentaires 260 Abonnés

Posts recents
SERIGNE ABDOUL AZIZ SY AL AMINE : UN HOMME DE DIEU S\'EN EST ALLÉ
SERIGNE ABDOUL AZIZ SY AL AMINE : UN HOMME DE DIEU S\'EN EST ALLÉ
LE TRIOMPHE DIPLOMATIQUE DU PRÉSIDENT MACKY SALL
APR-PS-PDS
DE L\'URGENCE D\'UN DIALOGUE POLITIQUE NATIONAL SINCÈRE
Commentaires recents
Les plus populaires
MAREME FAYE SALL
OMAR SARR-IDRISSA SECK : ASSANE DIAGNE SAVOURE SA REVANCHE, D’OUTRE-TOMBE !
MAREME FAYE SALL, MILITANTE DE LA SOLIDARITE AGISSANTE
IDRISSA SECK, LE DOMPTEUR DE MACKY LE PETIT
ABDOUL MBAYE, LA NOUVELLE TERREUR DE MACKY